AGENCE BURUNDAISE DE PRESSE

AUJOURD'HUI
123

Remise officielle des certificats de formation en informatique aux magistrats et agents de l’ordre judiciaire

BUJUMBURA, 11 nov (ABP) – Le ministère de la Justice et Garde des sceaux, en collaboration avec le consortium de l’assistance et la formation juridique du citoyen (AFJC-Berintahe), et de la solidarité des prisonniers et leurs familles (SPF-Ntabariza ), a procédé vendredi le 10 novembre 2017, à Bujumbura, aux cérémonies de remise officielle des certificats de formation en informatique à 42 magistrats et agents de l’ordre judiciaire (photo) dans le cadre du renforcement des capacités dans le traitement des dossiers judiciaires.
Le secrétaire permanent au ministère en charge de la Justice, M. Arcade Harerimana, a fait savoir que la formation des magistrats en informatique est l’une des recommandations qui ont été formulées lors d’un atelier qui avait regroupé les représentants des administrations impliquées dans la gestion des maisons de détention, les chefs de juridictions, les associations œuvrant dans le cadre de la protection des droits des détenus et les partenaires techniques. Ledit atelier avait pour objet de voir ensemble les stratégies à envisager pour trouver des solutions durables face aux défis majeurs en rapport avec la détention, a-t-il signalé.
Les participants avaient constaté que la non maitrise de l’outil informatique par certains magistrats est l’une des causes de la lenteur des juridictions. Ils ont soulevé un besoin urgent de former les magistrats et les agents de l’ordre judiciaires en outil informatique dans le but de réduire la lenteur administrative qui s’observe quelquefois au niveau des juridictions, et faciliter ou garantir la sérénité dans le traitement des dossiers judiciaires ou les dossiers pénaux en particulier.
Cette formation en informatique a été possible grâce à l’appui des associations AFJC-Berintahe et SPF-Ntabariza, qui ont contribué d’une manière ou d’une autre, et le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) qui a donné des ordinateurs.
M. Harerimana a précisé que le ministère ayant la Justice dans ses attributions a le programme d’étendre cette formation même à d’autres magistrats qui travaillent à l’intérieur du pays.


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


A propos de ABP

© 2014. Agence Burundaise de la Presse. Tous droit réservés