AGENCE BURUNDAISE DE PRESSE

AUJOURD'HUI
123

Le Président du Sénat demande aux familles de planter les arbres dans leurs propriétés

MAKAMBA, 19 juin (ABP)- Le Président du sénat, M. Révérien Ndikuriyo s’est joint samedi 17 juin 2017 à la population de la commune Kayogoro, province de Makamba dans la célébration de la journée mondiale de l’environnement où il a ouvert l’année sylvicole 2017-2018 en préparant le germoir des plants d’eucalyptus et de gréiveiria dans la vallée de la rivière Mutsindozi.
Dans son allocution, M. Ndikuriyo a demandé à la population de Makamba à augmenter d’effort dans les activités de protection de l’environnement. Il a demandé à chaque famille de planter les arbres dans leurs propriétés pour avoir du bois de chauffage. Pour appuyer les efforts de la population de Kayogoro dans la préparation des pépinières il a promis de donner 10 000 000 de francs burundais à la commune de Kayogoro pour acheter les grains d’arbres et les sachets les collines de Mugeni, Bigina, Sampeke et Gisenyi vont recevoir de semences qui vont produire 30000 plants alors que la province de Cankuzo aura de grains qui vont produire 100000 plants d’arbre pour cette année sylvicole.
Le secrétaire permanent au ministère de l’Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme, M. Simon Sindayihebura, a remercié la province de Makamba qui a été première en plantant plus de 14 000 000 d’arbres pour l’année sylvicole 2016-2017. M. Sindayihebura a demandé à la population de tracer des coupe-feux pour protéger ces arbres plantés.
Le gouverneur de Makamba a quand à lui demandé à la population de savoir que la population vit grâce à l’environnement la raison pour laquelle est appelée à la protéger.
Les parlementaires élus dans circonscription de Makamba, administrateurs, les chefs de services, le coordinateur de l’antenne du bureau de l’ombudsman région sud ont participé dans ces cérémonies.


Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


1. Faites bien attention à l’écriture des noms des essences forestières qui sont généralement en latin. On écrit Grevillea et non gréiveiria.

2. En matière de reboisement, il faut s’intéresser au taux de survie des arbres plantés. Si la province de Makamba a planté 14 millions d’arbres en 2016-2017, quel est actuellement leur taux de survie ?

A propos de ABP

© 2014. Agence Burundaise de la Presse. Tous droit réservés