AGENCE BURUNDAISE DE PRESSE

AUJOURD'HUI
123

Ouverture par le président de la République d’une conférence nationale des jeunes, édition 2017

GITEGA, 21 avr (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza en compagnie de son épouse, Mme Denise Nkurunziza a ouvert jeudi à Gitega (centre), une conférence nationale des jeunes, édition 2017, dans les locaux de l’école paramédicale, à l’intention de 400 jeunes représentants leurs paires de toutes les communes du pays. Il les a appelé à unir leurs efforts pour la consolidation de la paix et la sauvegarde des valeurs culturelles, socles d’un développement durable.
Le chef de l’Etat a indiqué que l’objectif principal de cette conférence est d’offrir un cadre adéquat aux jeunes, pour analyser ensemble, la meilleure voie à emprunter pour que le pays atteigne un développement durable. Il a ainsi invité toutes les composantes sociales et particulièrement les jeunes qui constituent une richesse indispensable du pays, à apporter leur pierre angulaire. Il a ajouté que les jeunes doivent être des catalyseurs d’un développement intégral du pays en général, et d’un développement communautaire de leurs milieux respectifs en particulier. La rencontre constitue aussi un cadre adéquat d’échanges et de dialogue pour trouver des réponses adéquates au développement des familles et du pays, a poursuivi le chef de l’Etat.
Sous le thème « Jeunes, formons un tout indivisible pour développer notre pays », les jeunes du pays en général et les participants à cet atelier en particulier ont été conviés à user de leur dynamisme et leur créativité pour construire un pays paisible et prospère. Comme ils sont numériquement majoritaires avec un taux de 66 % par rapport au reste de la population, les jeunes constituent une richesse importante du pays, a souligné le président de la République. Un meilleur encadrement de la jeunesse constituera un atout, voir un capital irremplaçable au développement intégral du pays. Il s’avère ainsi nécessaire de leur donner une vision qui leur permettra d’exploiter efficacement leurs potentialités.
Le président Nkurunziza a ainsi invité les jeunes à suivre les conseils des parents et des autres partenaires de l’éducation. Ils doivent aussi faire preuve d’abnégation dans leurs activités respectives et de réserver une importance voulue aux études. Ceux qui terminent leurs études doivent de leur part être des leaders engagés à servir de modèles aux populations environnantes, dans la créativité des projets innovants. Le chef de l’Etat a aussi fait un clin d’œil aux jeunes contre quiconque tenterait de les inciter aux vices. Il a également mis en garde ceux qui tenteraient d’entrainer les autres dans le mal ou d’entretenir un climat de désespoir à leur égard, tout en recommandant aux parents et aux autres éducateurs de veiller à une bonne éducation de leurs enfants.
M. Nkurunziza a félicité les jeunes pour leur implication dans la construction des infrastructures de développement communautaire et leur a demandé d’aller toujours de l’avant. Pour lui, le gouvernement ne ménagera aucun effort pour assurer un encadrement adéquat aux jeunes, raison pour laquelle il a mis en place une politique nationale de la jeunesse, tandis que le processus de mis en place d’une banque pour les jeunes est aussi en cours.
De sa part, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, M. Jean-Bosco Hitimana a souligné que l’encadrement des jeunes est au centre des actions de ce ministère. Il a adressé ses remerciements au président de la République qui a rehaussé de sa présence, les travaux de cette conférence et aux nombreuses autres dignitaires du pays, notamment l’ombudsman, les membres du bureau du Sénat ainsi que d’autres hauts cadres des institutions du pays.
Dans son mot d’accueil, le gouverneur de la province Gitega, M. Venant Manirambona avait affirmé que les jeunes de cette province s’impliquent dans les travaux de développement communautaire. Il a décrié l’attitude de certaines personnes qui s’adonnent au trafic des stupéfiants et qui incitent des jeunes à les consommer. Ceux qui seront appréhendés, a-t-il averti, seront poursuivis.


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


A propos de ABP

© 2014. Agence Burundaise de la Presse. Tous droit réservés