AGENCE BURUNDAISE DE PRESSE

AUJOURD'HUI
123

Le pourrissement racinaire du haricot pourrait affecter le rendement

MWARO, 19 avr (ABP) – Les fortes pluies que la province Mwaro (centre-ouest du Burundi) a enregistrées au cours de ce mois d’avril ont été à l’origine du pourrissement racinaire observé aujourd’hui dans plusieurs champs de haricots, raison pour laquelle les agriculteurs craignent que cette maladie n’affecte le rendement attendu en saison B2017. Selon ces agriculteurs, le sol très humide fait que les racines pourrissent et que les tiges sèchent, surtout pour les haricots « nains » et les haricots « volubiles » qui n’ont pas encore grimpé sur les tuteurs. Ils disent qu’ils ne voient pas à quel Saint se vouer. Certains attendent que la quantité des pluies diminue pour planter le blé, d’autres demandent aux phytotechniciens de faire quelque chose pour sauver leurs champs.
Un employé de la station régionale de recherche de l’ISABU (Institut des sciences agronomiques du Burundi) à Gisozi, contacté mercredi par l’ABP, n’est pas si tranquillisant, il a indiqué qu’il n’y a pas de traitement pour cette maladie, si ce n’est que le sarclage qui permet à l’eau de s’infiltrer.


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


A propos de ABP

© 2014. Agence Burundaise de la Presse. Tous droit réservés